Conseils pour préparer un circuit au Tibet

Situé au cœur de l’Himalaya, le Tibet fascine de nombreux touristes de par son caractère sacré et ouvre ses portes au monde afin d’offrir l’opportunité de découvrir en détail ce pays à mystère. Les sites de visite sont divers et recèlent un nombre important de merveilles architecturales, ce qui peut facilement limiter les visiteurs au timing serré. La connaissance des informations et conseils essentiels pour préparer un circuit au Tibet est donc impératif pour ne rien rater en particulier.

Quand partir ?

Appelé « le Toit du monde », le Tibet est une destination idéale pour tous ceux en quête d’authenticité et regorge d’autant plus de nombreux édifices culturels. La période pour planifier le voyage demeure toutefois le critère le plus important pour garantir la meilleure expérience. En effet, les périodes idéales pour visiter Le Tibet se situent généralement entre les mois de mai à septembre où les températures sont relativement agréables. La saison d’hiver reste fortement déconseillée pour motif de dangers accrus sur les routes en rajoutant l’impossibilité de pratiquer certaines activités.

Le décalage horaire est également un facteur à prendre en compte, par exemple, il y a plus de 6h à 7h de décalage entre la France et le Tibet, ce qui peut entraîner un ajustement supplémentaire de la part des voyageurs.

Adapter la formule voyage

Dans le cas où le voyageur veut recourir aux services d’une agence de voyages, cette dernière proposera alors des circuits prédéfinis à des tarifs variables. Les formules disponibles auprès de ces établissements peuvent être sur mesure, un circuit en groupe ou un simple séjour et offre l’opportunité de visiter uniquement les sites d’intérêts avec l’assistance d’un guide touristique optionnel. Les personnes aventurières peuvent en revanche composer elles-mêmes leurs voyages en planifiant l’intégralité des étapes (hébergement, activité, vol, location, etc.).

La forte variation de tarif pour les vols à destination du Tibet peut cependant faire grimper les prix rapidement et nécessite donc une réservation avancée des billets afin d’éviter les inflations durant la haute saison.

Les détails pertinents

Si le circuit choisi comporte une majorité de visites de lieux fréquentés par les personnes locales et les touristes, l’apprentissage de la langue officielle (mandarin) semble être une idée pertinente mais il existe également de nombreux dialectes. Les formalités d’entrée au Tibet sont identiques à la Chine et un visa s’impose pour les citoyens européens ou canadiens souhaitant séjourner un maximum de 30 jours. Enfin, la souscription d’une assurance rapatriement peut se révéler primordiale et même si aucun vaccin n’est obligatoire, la mise à jour de DTP est recommandée en rajoutant les mesures préventives pour prévenir l’infection des maladies locales.

Quelles excursions pouvons-nous faire lors d’un voyage au Tibet ?
Que faire lors d’un circuit de 6 jours au Tibet ?